Voyages en français

MiroirsNotre temps

Comment abordons-nous le temps, comment l’occupons-nous, comment l’organise-t-on ?

Info +

Qui sont les plus travailleurs en Europe ? Les Grecs et les Autrichiens avec une moyenne de 44,1 heures par semaine !
- Le détail de cette enquête

L’histoire de la phrase "Travailler plus pour gagner plus" :

Elle a été dite pour la première fois en 2006, alors que l’assouplissement de la loi sur les 35 heures était à l’ordre du jour, par Nicolas Sarkozy encore Ministre de l’Intérieur : "Je suis catégorique : celui qui veut poursuivre à 35 heures doit pouvoir le faire. En revanche, celui qui veut travailler plus pour gagner plus, parce qu’il construit sa maison ou qu’il envoie ses enfants à l’université, celui-là doit pouvoir le faire aussi".

Tapez un mot pour en connaître le sens :

Contre la montre

Les Français sont-ils des paresseux ? Travaillent-ils moins que les autres Européens ? Le plebiscite de la loi sur les 35 heures, il y a quelques années, semblait le confirmer. Pourtant, Guillaume Duval, journaliste économique, affirmait déjà le contraire dans un ouvrage paru en 2008.

Travailler plus pour gagner plus

Le slogan « travailler plus pour gagner plus » avait fait mouche lors de la campagne de Nicolas Sarkozy pour gagner l’Elysée. Elle sous-entendait que les Français, qui avaient auparavant plebiscité la réduction du temps de travail, étaient des paresseux, plus enclins aux loisirs qu’à la production de richesses. Pour exemple, les Français ne manifestaient-ils pas en 2005, pour réclamer du « temps pour vivre » alors qu’ils ne travaillaient en moyenne que 1500 heures par an ? Si en 2011, les 35 heures sont très largement remises en cause, selon certains, cette « paresse nationale » reste un objet de curiosité.

Une idée-reçue

Selon le journaliste économique, Guillaume Duval, rédacteur en chef du magazine Alternatives économiques et auteur de l’ouvrage Guillaume Duval, Sommes-nous des paresseux ? …et 30 autres questions sur la France et les Français, paru au Seuil en 2008, la paresse française ne serait qu’une idée reçue.

Il faisait alors, chiffres à l’appui, la démonstration du contraire :

La France était au 3ème rang mondial en termes de productivité horaire derrière la Norvège et les Etats-Unis.

Par ailleurs, les chiffres d’Eurostat (baromètre économique de l’Europe), montraient que les Français travaillaient en moyenne 35,3 heures par semaine, contre 30,4 pour les Néerlandais, 34,9 pour les Danois, 34,7 pour les Anglais… (la moyenne de l’ex-Europe des 15 étant de 30,4).

Comment expliquer ce paradoxe ? Est-il encore valable en 2011, malgré la remise en cause des 35 heures ? En réalité, en France, les travailleurs à temps plein travaillent en moyenne un peu moins que l’ensemble des Européens (38 heures contre 39,8 en moyenne) ; mais les temps partiels sont généralement plus importants (22,7 heures dans l’Hexagone contre 19,8 pour la moyenne de l’ex-Europe des 15). Autrement dit, en France, les femmes – le plus souvent à temps partiel – travaillent plus que la moyenne européenne et les hommes un peu moins…
C’est en revanche lorsque l’on considère le travail tout au long de la vie que l’on peut pointer une certaine carence française en matière de durée du travail : la France, avec ses 80 % d’actifs âgés de 25 à 54 ans, reste l’un des pays où l’on entre le plus tard dans la vie active et où l’on en sort le plus tôt.

Janvier 2011

Sources :
http://www.alternatives-economiques.fr/
http://www.scienceshumaines.com/les-francais-sont-ils-paresseux-_fr_21898.html
http://www.jobetic.net/Travail-les-Francais-tous-paresseux_a981.html
http://www.kewego.es/video/iLyROoaftaVh.html

Combien d’heures par semaine travaille-t-on en moyenne dans votre pays ?

Avez-vous parcouru l’article en anglais ? Il semble en désaccord avec l’article sur les français. Que pensez-vous de ces statistiques ?

Envoyez vos commentaires ici !

Contra reloj

Los Españoles, el tiempo y el trabajo

Los españoles siguen siendo los que más horas trabajan en Europa y los que menos tiempo libre disfrutan según el ultimo estudio publicado por la OCDE. Además, los españoles, incluidos los niños, son los europeos que menos duermen : una media de cuarenta minutos menos que en otros países. Se bebe un café al despertarse, y se toma un desayuno más abundante a media mañana con los compañeros de trabajo. Se come hacia las dos de la tarde. La jornada de trabajo se termina muy a menudo después de las ocho de la tarde. Lo que viene después se retrasa del mismo modo. Los telediarios se emiten a las nueve, y el horario "prime time" dura hasta las doce de la noche. Menos del 18% de los españoles cena antes de las nueve los días laborables, y una tercera parte después de las diez de la noche.

Una conciliación difícil entre familia y trabajo

Este modo de vida haría todavía más difícil la conciliación entre el trabajo y la familia. Esto explicaría que las mujeres que trabajan renuncien a tener hijos, con más frecuencia que en otros países, a causa de la falta de tiempo para ellas y para la familia.

El libro blanco

El Libro Blanco para la racionalización de los horarios españoles, entregado al Gobierno en diciembre de 2005 pero que sigue de actualidad en 2011, preconizaba la convergencia de los horarios con los de los demás países de la Unión Europea.
Según los autores del informe, el estilo de vida de los españoles era una de las causas de la baja productividad laboral. El Libro Blanco proponía la sustitución de la noción de tiempo presencial en el trabajo, por el de la cultura del objetivo, y deseaba incitar a las empresas a practicar una política de « apagado de luces » a las seis de la tarde.

Hacia la flexibilización

Sin embargo, muchas empresas afirman haber introducido medidas de flexibilización de horario en el trabajo, principalmente implementando la jornada intensiva durante al menos una parte del año. Otras medidas populares de flexibilización son los horarios de entrada, salidas y/o comidas o licencias para gestiones personales.


Fuentes :
www.eleconomista.es/
www.sourceoecd.org/pdf/societyataglance2009/812009011e-02.pdf
www.losrecursoshumanos.com/.../

Lotta contro il tempo

Amanti dello stare a tavola, poco dormiglioni e con un divario ancora eccessivo tra uomini e donne : ecco la fotografia degli italiani. Nel nostro Paese si sta molto a tavola (110 minuti giornalieri trascorsi a bere e a mangiare), ma la gente non è troppo sovrappeso.

L’Italia si piazza solo al tredicesimo posto della classifica del sonno, con una media di poco più di 8 ore di riposo al giorno.

I francesi sono quelli che trascorrono più ore tra le braccia di Morfeo, con 9 ore di sonno al giorno, e quelli che dedicano maggior tempo (circa 2 ore giornaliere) a bere e mangiare. I pasti dei cugini d’Oltralpe durano circa il doppio rispetto a quelli consumati in America, in Canada e in Messico, all’opposto tra i Paesi dell’area Ocse per quanto riguarda il tempo trascorso a tavola.

Mentre gli italiani, insieme a giapponesi e coreani, sono quelli che dedicano più tempo alla cura del corpo, alla salute e alle attività domestiche. Le italiane si classificano inoltre tra le “shopping-addict” assieme ad americane e tedesche.

Per quanto riguarda il tempo libero, in generale sono gli uomini ad averne di più : in Italia, hanno 80 minuti al giorno, in cui prevalentemente guardano la TV, mentre le donne italiane sono quelle che occupano la maggior parte del tempo non lavorativo a fare le pulizie di casa e a svolgere una grande quantità di lavoro non remunerato.

Lo sport è l’attività meno praticata in tutti i 18 paesi dell’Ocse : in Spagna, la nazione più sportiva, l’attività fisica occupa solo il 13% del tempo libero, in Italia il 9% e in Gran Bretagna il 4%.

Länger arbeiten - weniger leben ?

41,1 Stunden pro Woche

Hintergrund dieser Äußerung ist die Veröffentlichung einer Studie "Arbeitszeitentwicklung in der EU" aus dem Jahr 2008, die die tatsächliche Wochenarbeitszeit in Deutschland auf 41,1 Stunden bemisst. Dies sind bereits 3,3 Stunden mehr als noch im Jahr 2003. Im europäischen Vergleich liegt Deutschland damit auf einer Spitzenposition. Die tariflich festgelegte Arbeitszeit liegt bei 37,6 Stunden, jedoch viele Beschäftigte müssen Überstunden leisten, so dass eine durchschnittlich höhere Arbeitsbelastung entsteht. Ebenso der Europäische Gewerkschaftsbund sieht diese Entwicklung kritisch und beklagt die negativen Folgen für Familienleben und Gesundheit. Reiner Hoffmann, stellvertretender Generalsekretär des Europäischen Gewerkschaftsbundes sagt weiter : "Wer in Zeiten hoher Arbeitslosigkeit neue Beschäftigung schaffen will, muss die Arbeit auf mehr Schultern verteilen anstatt immer weniger Menschen immer länger arbeiten zu lassen." Eine andere Haltung vertreten dagegen die Arbeitgeberverbände in Deutschland. Hier findet man aktuelle Forderungen nach flexiblen Arbeitszeiten mit Hilfe von z.B. Arbeitszeitkonten, die für die Wettbewerbsfähigkeit von Unternehmen unerlässlich seien. Die Verbände befürworten gar eine 48-Stunden Woche.

30 Tage pro Jahr

Die verhältnismäßig langen Arbeitszeiten in Deutschland werden allerdings im EU-Vergleich durch die tariflich festgelegten relativ langen Urlaubszeiten ausgeglichen. 30 Tage Jahresurlaub in Deutschland stehen den meisten Arbeitnehmern vertraglich zu. Diese Anzahl kann nur noch in Schweden überboten werden.

A nation of workaholics ?

http://www.flickr.com/photos/herval/385583570/ But does the evidence say ? According to a study by the Eurostat Labour Force Survey (LFS), the average number of working hours in the EU is 38.5 hours a week. UK workers in full-time jobs work an average of 41.4 hours every week, with only the Bulgarians and Romanians ahead of them, in both cases with an average of 41.7 hours a week. The same research show the the French and Italians working the fewest hours - with an average of 37.7 and 38.4 hours per week respectively.

So, in theory, the statistics seem to back up our feeling that we work longer hours than most of the rest of Europe. The French article on the left, however, has another explanation...

Do not put your faith in what statistics say until you have carefully considered what they do not say. (William W. Watt)

0 commentaire(s) Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Commentaire audio
  • Attendez la fin du téléchargement de votre commentaire audio puis n’oubliez surtout pas de le sauvegarder avant de lancer la prévisualisation, sinon votre enregistrement sera perdu.

    Pour voir cette partie de la page, assurez-vous d'avoir le player flash dans sa version 11.1.0 ou supérieur...

Inscrivez-vous sur le site pour vous abonner à ce fil de discussion et recevoir les réponses à votre commentaire : s'inscrire.