Voyages en français

PratiqueVie quotidienne : ce qu’il faut savoir

Travailler en France : quelques idées reçues (ou non !)

Travailler en France ?

Beaucoup d’idées circulent sur le travail en France, mais qu’en est-il vraiment ?

1. Participez à ce sondage puis regardez les résultats.

2. Ecoutez les points de vue de Margit, Paul, Cristina et Sabrina. Sont-ils d’accord avec la majorité d’entre vous ?

Lire la transcription de la vidéo

Avez-vous compris l’essentiel de la vidéo ?
Complétez les phrase en choisissant parmi les mots suivants :

fériés, salaires, réunions, femmes, compte, grèves, démarches, chefs, réunions,égal, vacances.

Pour Christina, entre les , les pauses-repas et les 35 heures, on doit travailler beaucoup moins qu’en Allemagne.

Sabrina ne trouve pas que les Français ont plus de . Selon elle, elles sont seulement mieux étalées sur l’année.

Christina est d’un avis différent : d’après elle, en France entre les congés, les RTT, les récupérations et les jours on travaille moins que dans les autres pays.

Christina explique que les des hommes (des maris) sont plus élevés en Allemagne.

Margit raconte qu’en général, en Allemagne les restent à la maison pour élever leurs enfants.

Christina et Sabrina ont découvert en France l’importance des dans le cadre du travail !

Sabrina est étonnée que toutes les en France nécessitent l’ouverture d’un en banque.

Sabrina pense que tout le monde est directeur de quelque chose et qu’au bout du compte, il n’y a pas de hiérarchie, tout le monde est chef donc tout le monde est  !

Pour Paul, les français se prennent pour des demi-dieux, contrairement à chez lui, au Royaume-Uni !

Vous allez travailler dans un pays francophone ? Vous y avez travaillé ?
Partagez vos ressentis, pour mieux les questionner ! Faites des comparaisons avec votre pays !

Vous pouvez aborder les thèmes suivants, cités dans la vidéo :
- Productivité
- Vacances
- Réunionite
- Hérarchie
- Paperasse

Autres !

7 commentaire(s) Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Commentaire audio
  • Attendez la fin du téléchargement de votre commentaire audio puis n’oubliez surtout pas de le sauvegarder avant de lancer la prévisualisation, sinon votre enregistrement sera perdu.

    Pour voir cette partie de la page, assurez-vous d'avoir le player flash dans sa version 11.1.0 ou supérieur...

Inscrivez-vous sur le site pour vous abonner à ce fil de discussion et recevoir les réponses à votre commentaire : s'inscrire.

  • Travailler en France : quelques idées reçues (ou non !) 2 avril 2014 19:18, par christineM

    Bonjour
    J’ai travaillé dans 5 pays d’europe dont l’Espagne pendant ma jeunesse. Les choses ont bien changé depuis la crise. Je dirais que le retour de baton pour le peuple espagnol est difficile. Surtout pour la jeunesse qui a pensé faire partie de l’Europe riche et prospère, sans voir que les fondamentaux n’étaient pa présents.
    Je recommande la lecture du blog de Helena Braillard qui donne le ton. C’est le blog d’une etudiante qui fait erasmus à Madrid. C’est édifiant. Sa lecture de la situation est très originale.

  • Un tableau de post-it sur le thème du travail en France réalisé par des étudiants à Madrid 2 mars 2014 12:15, par Audrey

    Après avoir écouté la vidéo et fait des recherches sur Internet sur le thème du travail en France et avec les Français, les étudiants ont fait une synthèse de ce qu’ils ont appris sur ce mur de post-it. Vous pouvez le compléter !

    http://linoit.com/users/audreycsim/...

  • Travailler en France : quelques idées reçues (ou non !) 27 février 2014 18:34, par JOSE IGNACIO HERNANDEZ

    Je vais faire quelques commentaires sur la difference entre la france et l´espagne au niveau jours fériés par an

  • Travailler en France : quelques idées reçues (ou non !) 20 février 2014 22:02, par Vanessa- Jose - Inma

    Voilà notre opinion sur le thème des vacances !

  • Travailler en France : quelques idées reçues (ou non !) 2 décembre 2013 22:16, par AC

    Merci Montse d’avoir mené l’enquête pour nous et de nous avoir proposé cette comparaison entre la France et l’Espagne, qui s’appuie sur des sources intéressantes et complémentaires.
    Si je comprends bien, les Français ont plus de chance que les Espagnols et s’inquiètent de leurs conditions de travail plus que de leur salaire. En allant sur l’article que vous citez j’ai aussi lu que 62% des Espagnols considèrent qu’il faut renoncer à sa vie personnelle pour réussir une carrière brillante. Comme vous dites, "c’est curieux quand même".

  • Travailler en France : quelques idées reçues (ou non !) 2 décembre 2013 16:15, par Montse

    Cette rédaction poursuit l’objectif de raconter l’état d’esprit dans lequel les travailleurs espagnols et français se trouvent ces dernières années. Voici les différences : alors que les travailleurs français parlent de leurs conditions de travail , les travailleurs espagnols parlent du meilleur salaire pour leur travail.
    Selon l’enquête “Que travail voulons-nous” menée par Radio France, “alors qu’une large majorité des répondants affirment être contents d’aller au travail, ils sont plus des 2/3 des réponses à faire état d’un mal être au travail – fatigue insatisfaction, dévalorisation…”. En plus, les travailleurs français pensent que “Ils ne croient plus à l’ascenseur social, n’ont pas confiance dans l’avenir, souhaitent, à plus de 70 % changer de travail, et voient la retraite comme une rupture positive. Dans le même temps, ils pensent que leur situation de travail s’est améliorée, qu’à plus de 50% ils exercent le métier qu’ils recherchaient, ils sont plus de 70% à ne pas s’ennuyer et à décrire une bonne ambiance de travail.”
    (http://espacepublic.radiofrance.fr/temoignage-quel-travail-voulons-nous )
    Et alors que les travailleurs français peuvent encore penser à leurs conditions au travail et à leur développement, les travailleurs espagnols pensent seulement au pays étranger où chercher du travail ou chercher un travail : “neuf Espagnols sur 10 » s’en iraient à l’étranger s’ils trouvaient un travail intéressant“, selon un étude réalisé par Catenon Worldwide. Et en plus, l’entreprise Universum, spécialisée dans la recherche de talent et d’emploi, a préparé une liste des dix pays étrangers préférés par les Espagnols pour aller travailler, dans laquelle les États Unis, le Royaume-Uni et l’Australie sont les trois pays préférés, et la France obtient la sixième place de la liste. Et bon… l’Espagne obtient la dixième place.
    (http://www.intereconomia.com/noticias-gaceta/sociedad/nueve-cada-diez-espanoles-se-iria-fuera-si-encontrara-trabajo-interesante-2) (http://blog.infoempleo.com/blog/2013/08/20/los-10-paises-del-mundo-preferidos-para-trabajar/)
    C’est curieux, quand même.

  • Travailler en France : quelques idées reçues (ou non !) 2 décembre 2013 14:53, par Montse

    Cette rédaction a comme objectif de raconter l’état d’esprit dans lequel les travailleurs espagnols et français se trouvent ces dernières années. Voici les différences : alors que les travailleurs français parlent de leurs conditions de travail , les travailleurs espagnols parlent du meilleur salaire pour leur travail.
    Selon l’enquête “Que travail voulons-nous” menée par Radio France, “alors qu’une large majorité des répondants affirment être contents d’aller au travail, ils sont plus des 2/3 des réponses à faire état d’un mal être au travail – fatigue insatisfaction, dévalorisation…”. En plus, les travailleurs français pensent que “Ils ne croient plus à l’ascenseur social, n’ont pas confiance dans l’avenir, souhaitent, à plus de 70 % changer de travail, et voient la retraite comme une rupture positive. Dans le même temps, ils pensent que leur situation de travail s’est améliorée, qu’à plus de 50% ils exercent le métier qu’ils recherchaient, ils sont plus de 70% à ne pas s’ennuyer et à décrire une bonne ambiance de travail.”
    (http://espacepublic.radiofrance.fr/temoignage-quel-travail-voulons-nous )
    Et alors que les travailleurs français peuvent encore penser à leurs conditions au travail et à leur développement, les travailleurs espagnols pensent seulement au pays étranger où chercher du travail ou chercher un travail : “neuf Espagnols sur 10 » s’en iraient à l’étranger s’ils trouvaient un travail intéressant“, selon un étude réalisé par Catenon Worldwide. Et en plus, l’entreprise Universum, spécialisée dans la recherche de talent et d’emploi, a préparé une liste des dix pays étrangers préférés par les Espagnols pour aller travailler, dans laquelle les États Unis, le Royaume-Uni et l’Australie sont les trois pays préférés, et la France obtient la sixième place de la liste. Et bon… l’Espagne obtient la dixième place.
    (http://www.intereconomia.com/noticias-gaceta/sociedad/nueve-cada-diez-espanoles-se-iria-fuera-si-encontrara-trabajo-interesante-2) (http://blog.infoempleo.com/blog/2013/08/20/los-10-paises-del-mundo-preferidos-para-trabajar/)
    C’est curieux, quand même.