Voyages en français

MiroirsTraditions culinaires

A chaque date importante de l’année correspond souvent une tradition culinaire, un plat particulier. Sont-ils les mêmes où que l’on se trouve ?

Tapez un mot pour en connaître le sens :

Strawberries and Cream

In this article, we’re not going to speak about Easter, Easter eggs and Hot Cross Buns, but about another special moment and its culinary tradition : Wimbledon. It has been the most prestigious sports championship around for the last 125 years. This event is well known for its traditions, the grass courts, its rich history and, of course, strawberries and cream. The tradition of consuming strawberries and cream at Wimbledon is often attributed to King George V. http://www.flickr.com/photos/matthiasr/sets/72157600273560702/show/with/516632241/

He was a tennis fan and started the tradition of royal patronage at Wimbledon as early as the 1910′s. Nevertheless, the royals can take no credit for the use of strawberries and cream as a snack between matches. Wimbledon takes place at the height of the UK summer (late june, early july), which is typically the period during which strawberries are briefly available. Summer, strawberries and tennis have been a match made in heaven for more than a century now.

It is difficult to imagine strawberries without cream but how do happy marriages like this come about ?

There is a story which says that in 1509 Cardinal Wolsey at Hampton Court was the first person to serve strawberries and cream to his guests. Whether this is true or not, strawberries and cream clearly became an accepted partnership as around 1595 the poet and dramatist George Peele referred to it in his song ‘The Old Wives’ Tale’ :

When as the rye reach to the chin,

And chopcherry, chopcherry ripe within,

Strawberries swimming in the cream,

And schoolboys playing in the stream

The English love affair with the strawberry really took off in the early Nineteenth Century when an English horticulturalist, Michael Keen, developed two varieties of strawberry, Keen’s Imperial and Keen’s Seedling. Back in the Sixteenth Century the Cardinal would have served his guests wild strawberries which are much smaller than the fruit we eat today. The modern strawberry varieties owe their origins to a French experiment which crossed a small woodland strawberry and a large white strawberry from Chile. Keen’s varieties stemmed from this experiment.

Strawberries herald the beginning of summer in England so it is not surprising that strawberries and cream have become linked to this important early summer date in the social and sporting calendar : the annual international tennis championship at Wimbledon which started in 1877. It is still the dish most associated with this event and an estimated 28,000 kilos of strawberries and 7,000 litres of dairy cream are consumed during the competition. This year one British supermarket even developed a strawberry and cream sausage for the Wimbledon period containing, among other things, strawberry jam... but whether this has improved any of the original ingredients is a matter of taste !

Gastronomía en semana santa

Los postres más castizos son las torrijas, que se elaboran con miel, vino o bañadas en almíbar. Es un postre típico de Andalucía pero se ha extendido por toda España.

Según Mariano Del Río la tradicional torrija tiene su origen en este platillo andalusí denominado "zalabiyya" que era un brioche, que una vez asentado se freía en aceite y se rociaba con miel.
Otros cuentan que su origen se remonta a los conventos del siglo XV, cuando las religiosas aprovechaban el pan que sobraba haciendo torrijas, pero la receta se fue extendiendo entre la población hasta llegar a la Corte y acabaron por convertirse en el postre casero por excelencia para esas fechas.

En Madrid es costumbre hacerlas empapando el pan en leche para después pasarlo por huevo batido, freírlo en aceite abundante y terminar espolvoreándolo con azúcar y canela. A diferencia de otros platos que se preparan en esta época, no es tradición encontrar torrijas fuera de los días que rodean a la Semana Santa.

Otros dulces
Otros dulces solicitados conocidos animan la vigilia, como una masa frita rellena de crema que da forma a los bartolillos, o la leche frita, que se hace todo el año, con leche, huevo y azúcar dando lugar a una masa que, tras enfriarse, se pasa por harina, huevo y se sumerge en aceite caliente. Los pestiños, una pasta frita bañada en miel, y las rosas fritas , muy típicas de la localidad de Chinchón, donde se hacen todo el año bajo el nombre de miel sobre ojuelas-, completan la oferta gastronómica de Madrid en estas fechas.

Défi pour les lecteurs francophones :

La prononciation de "jámon" et de "torrijas" est souvent difficile pour un Français, "torrijas" étant quasiment insurmontable avec la double difficulté du “rr” et de la jota.

Voici plus compliqué encore (à lire tout haut !) :
"Debajo del puente de Guadalajara hay cuatro guadalajarios que guadalajéan debajo del agua".

La torta Pasqualina, la Colomba e l’uovo di Pasqua


In Liguria, la ricotta viene sostituita spesso dalla “prescinsöa”, una sorta di ricotta ligure più acida che deriva da una cagliata di latte molto leggera.
La Pasqualina è composta da uova sode, “erbette”, ovvero bietole lessate, e una serie di sfoglie che formano la base e la copertura della torta.
Si racconta che le sfoglie, originalmente, fossero 33 come gli anni di Cristo al momento della sua morte ; inoltre, al centro della torta, venivano riprodotte le iniziali della famiglia a cui la torta apparteneva, dato che essa veniva portata a cuocere nei forni del fornaio del quartiere.

La colomba pasquale, altro simbolo del periodo di festività cristiano, ha origini altrettanto antiche : si narra che il dolce, un pan dolce a forma di colomba fu offerto in segno di pace al re longobardo Alboino durante l’assedio di Pavia.
Il dolce, a base di farina, burro, uova, zucchero e canditi, generalmente con una glassa di zucchero e mandorle sulla cima, viene consumato da grandi e piccini durante ogni periodo pasquale, non mancando mai sulle tavole degli italiani.

Per la gioia dei più piccoli, non può mancare all’appello l’uovo di Pasqua : l’usanza di festeggiare la Pasqua con le uova è piuttosto antica e ha radici pagane legate alla fertilità della terra e al festeggiamento dell’arrivo della primavera. Con l’avvento del Cristianesimo, le uova sono state associate alla rinascita di Cristo e alla sua resurrezione.
Se negli ultimi anni l’uovo che si dona è di cioccolato, in passato le uova venivano cotte e poi decorate, in modo da regalarle ai più piccini.
Nel Medioevo, poi, si è arrivati alla decorazione in oro, argento e platino dell’orafo Fabergé, che creò le sue celebri uova per portarle in zono alla zarina Maria di Russia.

Strawberries and Cream

He was a tennis fan and started the tradition of royal patronage at Wimbledon as early as the 1910′s. Nevertheless, the royals can take no credit for the use of strawberries and cream as a snack between matches. Wimbledon takes place at the height of the UK summer (late june, early july), which is typically the period during which strawberries are briefly available. Summer, strawberries and tennis have been a match made in heaven for more than a century now.

It is difficult to imagine strawberries without cream but how do happy marriages like this come about ?

There is a story which says that in 1509 Cardinal Wolsey at Hampton Court was the first person to serve strawberries and cream to his guests. Whether this is true or not, strawberries and cream clearly became an accepted partnership as around 1595 the poet and dramatist George Peele referred to it in his song ‘The Old Wives’ Tale’ :

When as the rye reach to the chin,

And chopcherry, chopcherry ripe within,

Strawberries swimming in the cream,

And schoolboys playing in the stream

The English love affair with the strawberry really took off in the early Nineteenth Century when an English horticulturalist, Michael Keen, developed two varieties of strawberry, Keen’s Imperial and Keen’s Seedling. Back in the Sixteenth Century the Cardinal would have served his guests wild strawberries which are much smaller than the fruit we eat today. The modern strawberry varieties owe their origins to a French experiment which crossed a small woodland strawberry and a large white strawberry from Chile. Keen’s varieties stemmed from this experiment.

Strawberries herald the beginning of summer in England so it is not surprising that strawberries and cream have become linked to this important early summer date in the social and sporting calendar : the annual international tennis championship at Wimbledon which started in 1877. It is still the dish most associated with this event and an estimated 28,000 kilos of strawberries and 7,000 litres of dairy cream are consumed during the competition. This year one British supermarket even developed a strawberry and cream sausage for the Wimbledon period containing, among other things, strawberry jam... but whether this has improved any of the original ingredients is a matter of taste !

Ostermahl in Deutschland

BMP - 57.5 ko

Traditionell findet sich die Familie an Ostern zu einem Osterfrühstück zusammen, bei dem ein hart oder weichgekochtes Ei nicht fehlen darf. Dazu gibt es ein gebackenes Osterlamm, ein aus Rührteig bestehendes Backwerk, dass reichlich verziert, den Mittelpunkt des Ostertisches bildet. Zudem kennt man neben dem Osterei, dem Osterzopf, dem Osterhuhn und dem Osterhasen auch das Osterlamm auf der Speisekarte in Deutschland.

13 commentaire(s) Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Commentaire audio
  • Attendez la fin du téléchargement de votre commentaire audio puis n’oubliez surtout pas de le sauvegarder avant de lancer la prévisualisation, sinon votre enregistrement sera perdu.

    Pour voir cette partie de la page, assurez-vous d'avoir le player flash dans sa version 11.1.0 ou supérieur...

Inscrivez-vous sur le site pour vous abonner à ce fil de discussion et recevoir les réponses à votre commentaire : s'inscrire.

  • Oeufs de Pâques et jambon de Bayonne 17 avril 2014 20:03

    Chez moi, dans ma famille, la tradition est l’agneau Pascual !

  • Oeufs de Pâques et jambon de Bayonne 8 avril 2013 10:49, par Pedro M. de la Rosa

    Bonjour,

    Le tradition culinaire qui se traite dans cet article est très simple mais en même temps savoreuse et nutritive. Le chose plus important dans cet type de plat est essayer que les ingrédientes soient de première qualité.

    Elle me rappele àun plat espagnol, omelette de pommes de terre, qui est trés populaire parce que on peut faire avec peu d’ingrédients (oeufs, pommes de terre et oignon) mais le résultat final est spectaculaire. Pourvu que elle est cuisiné en son point. En plus, c’est une solution quand ne se a preparé la dîner, par exemple, et se veut faire un plat rapide et simple.

    À bientôt !,
    Pedro

  • Une pâtisserie liée à une fête : les seins de Sainte Agathe 7 avril 2013 12:36, par Erika

    La Sainte-Agathe est célébrée le 5 février et on y mange des pâtisseries appelées les seins de Sainte Agathe. Cette fête a son origine dans la ville de Zamarramala, Ségovie. L’origine de cette fête date du XIe siècle , pendant la période où la ville de Ségovie était entre les mains des Maures. Selon la légende, les femmes zamarriegas (habitantes de Zamarramala, Segovia) ont réussi à distraire les gardes en utilisant leurs charmes. Mais, lorsque les Maures l’ont compris, ils ont pris la plus belle femme, qui était également le chef de file de ces femmes courageuses et lui ont coupé les seins, causant des souffrances que l’on commémore avec la fête de Saint- Agueda. Ce festival commence très tôt le matin, quand les tambours commencent à sonner. Selon la coutume populaire, le 5 Février de chaque année, les femmes se prélassent toute la journée et laissent leurs tâches à leurs maris. Au cours de cette période on laisse les femmes se prononcer sur des questions que les hommes ne peuvent pas résoudre. Actuellement, il ya une messe en l’honneur de la sainte. On danse et les femmes de tous âges participent. Les hommes ne peuvent pas entrer dans la danse. Dans certains villages, ce festival est célébré pendant trois ou quatre jours. Les pâtisseries « seins de Sainte-Agathe » sont très bonnes, même si le nom n’est pas très approprié, ces gâteaux sont seulement mangé lors de la fête de Sainte-Agathe.

    Una página en español con la foto :
    http://pinarejolamancha.blogspot.com.es/2011/08/recetas-tetas-de-santa-agueda.html

    JPEG - 3.7 ko
  • Oeufs de Pâques et jambon de Bayonne 5 avril 2013 12:46, par Girolamo

    En Italie, il y a un dessert, la "Colomba" qui ressemble un peu au "Panettone" de Noël. C’est très bon !!

    JPEG - 12.1 ko
  • Oeufs de Pâques et jambon de Bayonne 4 avril 2013 14:13, par lolita

    J’aime un plat de Galice qu’on mange au Carnaval chez mes beaux-parents, Lacon con grelos. C’est du genou de porc servi avec les pousses du brocoli-rave. Ce legume est très aprecié au Portugal et en Galice. Les italiens les servent aussi avec de la viande de porc. C’est un peu acre mais j’aime bien ça.

  • Agneau pascal 4 avril 2013 10:32, par Sarah Dosch

    Dans ma région, en Lorraine, de même qu´en Alsace, nous mangions un petit agneau brioché autour du dimanche de Pâques. Ma voisine confectionnait ce dessert traditionnel dans un moule spécialement acheté pour l´occasion. En alsacien, on appelle ces douceurs des Lamalas, ce qui signifie "petit agneau".

    "Cette tradition typiquement alsacienne du « Lammele » est attestée dans une correspondance du théologien catholique Thomas Murner en 1519 : le fiancé offrait un agneau pascal à sa fiancée. On l’offrait aussi aux enfants au retour de la messe du jour de Pâques. Après le temps du Carême, ce biscuit, riche en œufs dont la consommation était proscrite, permettait d’écouler le stock accumulé avant Pâques. L’agneau, saupoudré de sucre glace, était décoré d’un étendard en papier de soie aux couleurs du Vatican (jaune et blanc) ou de l’Alsace (rouge et blanc)."
    Source : le blog Les plaisirs de la table )

  • Oeufs de Pâques et jambon de Bayonne 30 mars 2013 09:04, par Martin

    Nous sommes anglais et nous avons assisté à la réalisation de l’omelette géante à Anglet. C’était une bone ambiance ! Nous avons aussi appris l’expression, on ne peut pas faire d’omelette sans casser des oeufs chez notre correspondante !
    nous aimons beaucoup cette région !

  • Ma fête préférée au Canada et ses traditions culinaires 26 mars 2013 09:25, par Sister Ruth

    La fête que j’aime le plus, c’est la fête du Canada le premier jour de juillet. Je l’aime depuis mon enfance. On l’appelle l’anniversaire du Canada et il marque l’unité de toutes les Provinces dans la fédération en juillet 1867. Auparavant, cette fête s’appelait “le Jour de la Confédération” ou “le Jour du Dominion” mais en 1982 ce nom a été changé parce que le Canada était devenu une nation indépendante grâce à l’adoption de la Loi Constitutionnelle. Les Canadiens fêtent ce jour chez eux et aussi partout, donc internationalement. Moi, je le fête toujours dans le monastère ici, bien que je sois en Angleterre ! Je chante ’O Canada’ en anglais et puis en français (tous les deux de mémoire !). Je monte un petit drapeau en papier sur une aiguille à tricoter et je le mets sur un gâteau décoré avec du glaçage rouge et blanc. D’habitude, nous pouvons causer ensemble pendant le souper s’il y a une fête très spéciale. Et pour le petit-déjeuner (n’oubliez pas !) on peut prendre de la marmelade (de la confiture d’oranges) avec le pain. Je n’aime pas la marmelade, moi, parce que c’est amer, mais ça plaît aux Soeurs anglaises.

    Pour fêter le premier juillet, les Canadiens ont généralement un défilé de chars, une foire, des concerts gratuits, un pique-nique ou un barbecue. Nous agrémentons nos maisons avec le drapeau national. On chante l’hymne national ‘O Canada’. Le soir il y a toujours des feux d’artifices. C’est un jour férié. C’est bien une fête historique, culturelle et nationale. Elle est comparable au 14 juillet en France. Je l’ai choisie à cause de mon origine Canadienne, des souvenirs familiers de mon enfance, et pour les sentiments envers mon pays qu’elle inspire au fond de mon cœur. En ce jour, je prie pour l’unité du Canada.

  • Strawberries and Cream 25 octobre 2011 23:36, par Alix

    Merci pour ces petites recettes originales Irene. Je suis partante pour tester l’ananas au piment !

  • Porridge avec le sel pour moi ! 24 octobre 2011 09:29, par Irene Eldridge

    Pardon, j’ai écrit le commentaire au dessous mais j’ai oublié d’y mettre mon nom.