Voyages en français

PortraitsPaz
Ils se sont installés en France et plus particulièrement en Aquitaine. Pourquoi ? Comment ? Ecoutons-les nous raconter leur parcours !

Prénom : Paz
Etat civil : Mariée, 3 enfants de 4, 6 et 7 ans
Profession : Professeur d’espagnol
Lieu de vie : Dax dans les Landes depuis le 1er septembre 1996
Raison de sa venue en France : A suivi son mari muté pour son travail
Signes particuliers : Volontaire et obstinée


Fiche pédagogique : pour aller plus loin

Portrait et auto-portrait -
fiche étudiant - Niveau A2/B1

Si elle était un personnage historique français, elle serait De Gaulle
Si elle était un personnage historique espagnol, elle serait la reine Catholique, Isabel I de Castille

Paz nous en dit plus !

- Une fête française que j’apprécie : le 1er mai
- Un lieu dans les Landes que j’aime beaucoup : Hossegor
- Une expression française qui m’amuse : « A tort et à travers »
- Les cinq phrases (ou mots) en français qu’il est indispensable de connaître avant de s’installer : Merci, s’il vous plaît, pardon, excusez-moi, bonjour.
- Ce que j’aurais aimé savoir sur la vie en France avant de partir : Le fonctionnement de l’administration
- Un conseil à donner à une personne qui va venir s’installer en Aquitaine dans des circonstances similaires aux miennes : On y arrive toujours, il ne faut pas désespérer !

Nos questions à Paz

- Quelles ont été vos principales activités pendant votre première semaine de vie en France ?
Le rangement, le nettoyage et les promenades.

- Quelles difficultés avez-vous rencontrées quand vous vous êtes installée ?
Je ne connaissais personne, sauf mon mari, mon copain à l’époque, et j’avais quitté mon travail en Espagne.
Malgré les difficultés d’adaptation de la vie à deux, le plus pénible a été l’administration française. J’ai eu des difficultés au niveau administratif : pour avoir une carte de séjour une fois mariée et pour voter en France pour les élections municipales.

- Avez-vous eu des surprises, bonnes ou mauvaises ?
Les gens ont été très gentils à mon égard et je me suis vite fait des amis qui aimaient bien les étrangers, surtout les Espagnols. J’ai été très bien accueillie dans le quartier ou j’habite actuellement ; la mauvaise surprise l’intolérance de certains qui m’ont expliqué, avec beaucoup de bienveillance, qu’en France, ont faisait « mieux » qu’en Espagne.

- Qu’est-ce que vous aimez dans la région Aquitaine ? Et à Dax ?
La nature : Mer, montagne et forêts. Les Dacquois nous ont toujours aidés quand nous avions des problèmes.

L’éducation et le système éducatif

- Vous avez des enfants et vous êtes professeur. Vous avez aussi été étudiante en France puisque vous avez passé le CAPES. Pouvez-vous expliquer brièvement les études que vous avez faites en France et à quoi elles correspondent en Espagne ?
Je n’ai vraiment pas été étudiante en France, car je me présentais en candidate libre. Ce que j’ai pu constater dans le système français, est que la forme est, parfois, plus importante que le fond. Je parle du discours, de la présentation des connaissances et non pas du style. De plus, je trouve parfois que les connaissances sont formatées et qu’il n’existe qu’une façon de s’exprimer : l’académique.
En ce qui concerne les diplômes, bien qu’il existe des correspondances, les contenus sont très différents.

- D’après votre expérience, y a-t-il une différence dans la façon d’enseigner en France ? Et une autre façon d’apprendre ?
Sans doute. La manière française se veut très innovatrice et respectueuse de l’élève, acteur principal de l’enseignement, mais oublie parfois les bases des connaissances.
En Espagne l’enseignement ressemble souvent un peu trop à un cours magistral.

- Décrivez votre premier jour de travail dans une école française.
A l’Université je me sentais aussi bien qu’en Espagne. Dans le Collège je me sentais complètement perdue.

- En quelle classe sont vos enfants (indiquez à quoi cela correspond en Espagne). Voyez-vous une grande différence entre les écoles françaises et espagnoles ?
Ils sont en Maternelle et en CE1. Cela correspond a primero de EGB y a tercero de EGB. Les contenus pour l’école primaire ne sont pas très différents. En France on parle plus d’autonomie et de formation du citoyen.

0 commentaire(s) Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document
Commentaire audio
  • Attendez la fin du téléchargement de votre commentaire audio puis n’oubliez surtout pas de le sauvegarder avant de lancer la prévisualisation, sinon votre enregistrement sera perdu.

    Pour voir cette partie de la page, assurez-vous d'avoir le player flash dans sa version 11.1.0 ou supérieur...

Inscrivez-vous sur le site pour vous abonner à ce fil de discussion et recevoir les réponses à votre commentaire : s'inscrire.